La Soirée

Top des entreprises 2018 :

Des entreprises au coeur de l’innovation

POITIERS PATRICK LAVAUD
Photo PATRICK LAVAUD

Notre top des entreprises a une fois de plus fait la part belle à ces PME de pointe qui font la fierté du département.
Notre coup de cœur 2018 va au réseau collaboratif Entreprendre au féminin. Une forme d’hommage à ces femmes qui s’imposent dans un monde de l’entreprise encore très masculin.
Nos partenaires aiment les entreprises qui innovent et le jury de notre top des entreprises tout autant. Rien d’étonnant dans ces conditions à ce que notre palmarès 2018 soit dominé par des PME qui rivalisent d’ingéniosité.
Les nouvelles technologies sont donc très présentes dans ce palmarès. De la borne de recharge électrique pour voitures à la gestion numérique de sites d’événementiel, les initiatives ne manquent pas. Et les deux candidats de notre désormais traditionnel prix Émergence préparent l’avenir. Ce prix, créé en partenariat notamment avec l’Université, a permis au millier de participants à notre soirée d’hier de départager deux équipes d’universitaires qui seront les entrepreneurs de demain.
L’innovation n’est pas qu’un mot. C’est aussi un fantastique moteur pour notre économie. C’est donc avec plaisir que nous voyons revenir cette année un ancien lauréat du Top de l’Innovation, Agileo Automation, récompensé cette année au titre de l’export. L’innovation, elle va se loger jusque dans les activités les plus traditionnelles. Adial, notre prix régional, est de celles-là : cette PME d’Adriers, perdue dans la verte campagne du sud Vienne fabrique… des lingots d’aluminium ! Rien de plus basique mais aussi rien de plus novateur quand on arrive à élaborer des alliages qu’on retrouve jusque dans la fusée Ariane.
Notre manager de l’année est un homme discret et dévoué à son entreprise, Kramp France, dont il accompagne depuis des années les évolutions : son déménagement de Saint-Pierre-d’Exideuil à Poitiers, sa montée en puissance à Poitiers… François Richard fait partie de ces patrons qui considèrent que la qualité du travail fourni passe par la qualité de la vie au travail.
Tout ce que les femmes
apportent à l’entreprise
Notre palmarès 2018, comme par les années passées se veut varié. Mais avouons-le, il a tout de même un gros défaut : il est cette année terriblement masculin. Ne pas rendre hommage aux femmes d’entreprise nous a paru, une fois nos lauréats choisis, une intolérable faute de goût, quand on sait quelle place les femmes occupent, chaque année un peu plus, dans l’économie de notre pays.
Voilà pourquoi notre coup de cœur va cette année non pas à un ou une chef(fe) d’entreprise exceptionnels mais à 130 dirigeantes ! Celles qui se retrouvent dans le réseau collaboratif Entreprendre au féminin pour faire progresser la place des femmes dans un monde encore largement masculin mais aussi faire profiter ce monde d’hommes d’une approche de l’entreprise et du management qui assume sa féminité.

Vincent Buche

 L’INVITÉ DU TOP

« Soyez de bons singes »

Pascal Picq a mis son savoir sur les premiers temps de l’homme au service de la connaissance de notre temps.

POITIERS PATRICK LAVAUD
Photo PATRICK LAVAUD
L’invité d’honneur de la soirée d’hier soir au Palais des Congrès est bien la dernière personne qu’on s’attend à rencontrer dans un rendez-vous de chefs d’entreprises : Pascal Picq exerce la profession de… paléoanthropologue. Mais loin de ne s’intéresser qu’aux passionnantes péripéties des vies de Toumaï ou Lucy, Pascal Picq, en bon héritier de Pic de la Mirandole, s’intéresse à tout et plus que tout à son temps..
Non sans une certaine audace, Pascal Picq a élaboré une théorie qui veut que ce qui a fait l’évolution darwinienne fonctionne tout aussi bien pour comprendre notre monde d’aujourd’hui. Y compris et même peut-être surtout celui de l’entreprise. Ainsi, comme la diversité des espèces a permis au monde d’être ce qu’il est, c’est de la diversité que l’entreprise tirera sa capacité à évoluer, à s’adapter, à croître voire à survivre. Avec au premier rang de la diversité, l’obligation absolue de faire à la femme la palce qui est normalement la sienne : l’égale de l’homme : « Dans un monde darwinien, si vous discriminez, vous êtes foutus !, prévient le paléoanthropologue. Soyez de bons singes ! »
V.B.