TOP ENTREPRISE DU FUTUR - EMBALLAGES BOIS MARTIN

Une nouvelle page dans l’emballage

Jean-Luc Baley, ingénieur issu de l’industrie automobile, a pris le temps d’apprendre son nouveau métier. (Photo NR, Éric Pollet)
Jean-Luc Baley, ingénieur issu de l’industrie automobile, a pris le temps d’apprendre son nouveau métier. (Photo NR, Éric Pollet)

L’objectif que s’est fixé le nouveau dirigeant d’Emballages bois Martin, à Augé ? Engager une nouvelle dynamique de développement tout en conservant les valeurs maisons.

Comment écrire sa propre histoire à la tête d’une entreprise familiale ? Trois ans déjà que Jean-Luc Baley préside aux destinées d’Emballages bois Martin à Augé. Trois générations héritières de l’arrière-grand-père sabotier s’étaient succédées à la tête de cette entreprise emblématique qui a fêté ses soixante-dix ans, leader national de l’emballage léger en peuplier. Jean-Luc Baley et la famille Martin c’était, de prime abord, le choc des cultures. L’ingénieur a roulé sa bosse chez des équipementiers automobiles de premier rang. Du développement de produit et du process de fabrication au suivi de projets avec les principaux constructeurs dans le monde, en passant par la création et le démarrage d’usine en Chine, Roumanie ou Mexique… Après trente années d’expériences variées, ce dirigeant s’est lancé un nouveau défi dans le bois.

Tout d’abord en réussissant son parcours d’intégration à la tête de cette PME au caractère familial bien marqué, qui s’est progressivement automatisée certes, mais dont le fondement repose aussi sur le savoir-faire de ses salariés. Le nouveau dirigeant se replonge « dans le vertige » de ces trois années écoulées : « Une belle histoire et une belle aventure humaine », reconnaît le repreneur qui a pu bénéficier, pendant deux ans, de  l’accompagnement exceptionnel du dernier dirigeant, Jean-Pierre Martin, pour lui transmettre un nouveau métier, ainsi que du personnel.

« Dans l’économie circulaire »

Ces dernières semaines, la marque Martin était présente sur deux grands salons professionnels (Vinitech Bordeaux et Emballage Paris) pour présenter les produits d’emballages en bois léger qu’elle conçoit et fabrique (200 références). L’entreprise reste notamment la seule à détenir la technologie d’assemblage robotisé des paniers ronds collés (brevet). Elle vient d’innover avec son « Tonely », un ingénieux tonnelet en bois destiné à remplacer l’enveloppe carton autour des outres plastiques, lauréat de l’oscar de l’emballage 2017.

Une production durable

« Il faut trouver le bon levier entre le choix du consommateur et des industriels », souligne l’actuel gérant. Martin Emballages mise sur ses innovations, non seulement en terme de fonctionnalités, mais aussi de matériaux. Avec du bois issu de forêts gérées durablement, l’usine s’est dotée d’une broyeuse permettant de valoriser les « produits connexes » (écorce, copeaux, sciure) : « Nous sommes dans l’économie circulaire. Nous sommes très vertueux ! » relève Jean-Luc Baley. Respect de l’environnement et authenticité, bien dans l’air du temps et prometteur à l’heure du « plastique bashing ».

À ce stade de la vie de l’entreprise et de son propre parcours, le dirigeant a
enclenché la « phase d’accélération ». Les Établissements Martin engagent une nouvelle dynamique dans le cadre du dispositif « Usine du Futur de la Région Nouvelle Aquitaine », auquel elle a candidaté. Avec des objectifs stratégiques visant tout autant l’organisation, l’informatique, l’innovation produits, le développement commercial, l’export ainsi que l’amélioration des process.  « Il y a encore beaucoup de choses à écrire, il faut que l’on avance ensemble. » 

Jean Rouziès

PRIMÉ PAR LA RÉGION NOUVELLE-AQUITAINE

EMBALLAGES BOIS MARTIN
> 29 route de Champdeniers 79400 Augé.
> Dirigeant : Jean-Luc Baley, président
> Effectifs : 88 salariés
> Chiffre d’affaires : nc