Banques et assurances

Un secteur en croissance modérée

Les banques et les assurances voient leurs métiers modifiés par l’arrivée de la dématérialisation.(Shutterstock)
Les banques et les assurances voient leurs métiers modifiés par l’arrivée de la dématérialisation.(Shutterstock)

Les assurances en retrait
En 2017, le chiffre d’affaires du secteur de l’assurance affiche une croissance modérée, de 1,4 % contre 2,8 % pour le PIB en valeur. Cette croissance est un peu plus forte en assurances de biens et de responsabilité (+ 2,3 %) qu’en assurances de personnes (+ 1,1 %).

L’encours des crédits progresse
2.364 milliards d’euros, c’est l’encours de crédits pour les projets des ménages et des entreprises en progression : + 5,7 % sur un an (Banque de France, à fin août 2018). 832 M€ de nouveaux crédits aux entreprises sont nécessaires chaque jour pour investir dans de nouveaux équipements de production (usines, véhicules, technologies…) ou financer leurs besoins de trésorerie. Depuis 2008, les taux d’intérêt pratiqués pour les nouveaux crédits aux PME sont bas en France à 1,85 %.

La phrase. « L’augmentation [des mutuelles] pourrait osciller entre 4 % et 5 % pour l’ensemble des Français qui ont des contrats de base. Pour les retraités cela peut avoir des incidences plus fortes, notamment en fonction de leur comportement», selon Thierry Baudet, président de la Fédération nationale de la Mutualité Française, à propos de la réforme de la santé.

Amazon investit dans l’assurance
Amazon avance à petit pas dans le secteur de l’assurance. En France, la société américaine va proposer sa solution de paiement en ligne Amazon Pay aux clients de l’assureur Aviva. Elle était déjà partenaire d’Allianz pour un règlement instantané en chèque cadeau Amazon après un sinistre. Amazon envisagerait également de lancer un comparateur d’assurances au Royaume-Uni, relève La Tribune. Aux États-Unis, le géant du e-commerce s’est associé en janvier à Warren Buffet et JP Morgan dans le but de créer une assurance santé pour les salariés américains.

7

Avec une hausse sensible des sinistres tempête-grêle-neige, les prestations de l’assurance des dommages aux biens des particuliers, représentant près de 7 Md€ en 2017, croissent par rapport à 2016 (6,5 Md€).

* en K€.
* en K€.