TOP EXPORT

Des chiffres en hausse

LES COSMÉTIQUES PIER AUGÉ EN  CHINE
(Photo archives NR)
(Photo archives NR)

« Nous essayons de développer notre présence en Chine. Nous avons un distributeur à Shanghai pour vendre sur plusieurs sites internet, dont Tmall, filiale d’Ali Baba. » Christine Valin, DG des cosmétiques Pier Augé, à Châteauroux, se veut optimiste : « Il y a des perspectives avec la Chine et nous avons effectué une première livraison de produits en août 2018 ». Pour Pier Augé, présent dans 25 pays, l’export représente 75 ù des volumes, soit plus de la moitié du chiffre d’affaires.

Comment accompagnez-vous les entreprises à l’export ?

Vanessa Harel, conseillère en développement international, à la CCI de l’Indre : « La situation sur l’export reste inchangée avec 197 entreprises actives dont 130 ayant la maîtrise de leur activité à l’international. CCI International est notre service des CCI Centre-Val de Loire avec un représentant dans chaque département. Nous montons d’abord un agenda avec des rendez-vous experts-pays et des financiers. Ces rendez-vous, d’une heure environ sont individuels. Début 2019, il est prévu un rendez-vous expert-Maroc. Ensuite, il est prévu des réunions d’informations avec des thématiques comme l’actualité douanière. Notre cœur de métiers est d’aider les entreprises à structurer leur développement à l’international avec un accompagnement sur mesure. Nous pouvons mettre en relation les entreprises avec des partenaires comme Business France, les CCI basées à l’étranger, ou l’agence régionale Dev’up pour les salons. Les entreprises de l’Indre exportent principalement en Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne et la Belgique pour l’Europe. Ensuite, ce sont les États-Unis qui représentent 12 % du chiffre d’affaires global, et pour certains produits, il y a désormais un intérêt pour la Corée du Sud. »

Propos recueillis par Jacky Courtin

1.283

en millions, le montant des exportations réalisées dans l’Indre, de juillet 2017 à juin 2018. Ce qui représente 6,5 % de la part régionale (4,7 % pour le Cher). En 2016, le montant des exportations était de 1.108 millions d’euros.

1.515

en millions d’euros, le montant des importations de l’Indre pour la même période, soit un solde négatif de 232 millions par rapport aux exportations. Un solde en hausse par rapport aux 186 millions de 2017.

260

en millions d’euros, le chiffre d’affaires à l’exportation des produits de la construction aéronautique et spatiale dans l’Indre, en 2017. Soit un recul de 18 % par rapport à 2016.

 

BREXIT : INCERTITUDE POUR LES ENTREPRISES

Dans l’Indre, 25 entreprises ont des relations commerciales avec le Royaume-Uni, soit 13 % des entreprises actives à l’export. Ce qui représentait, en 2017, un chiffre d’affaires de 132 millions à l’export et 28 millions à l’import. Avec la sortie du Royaume-Uni (Brexit) de l’Europe, les entreprises sont dans l’incertitude. Une réunion d’information s’est d’ailleurs déroulée, le 8 novembre dernier, avec Marie-Laure Madre, de la Direction des douanes, à Orléans. Hypothèse la plus favorable, un accord est trouvé avec le 29 mars 2019. Deuxième hypothèse, pas d’accord, donc rétablissement des formalités et contrôles douaniers aux frontières et Taric douanier commun (TEC).