EMPLOI

Davantage de CDD

La stagnation des chiffres du chômage signifie-t-elle que les entreprises de la Vienne n’embauchent pas ?

86_EMPLOI_SYNTHESE

Paradoxalement, non. Sur un an, à mi-septembre, les entreprises et particuliers avaient signé 345.268 contrats. Hors intérim, le nombre de « recrutements » s’est élevé à 189.639, soit une hausse de + 10,1 % par rapport à la même période un an plus tôt. La hausse des recrutements est particulièrement sensible dans l’industrie (18,7 %) et les services (12 %), ces derniers représentants 84 % des contrats signés. La Vienne se distingue de l’ensemble de la région où l’augmentation du nombre de contrats de travail n’a été que de 3,8 %.

Les explications de cet apparent paradoxe sont multiples. D’abord, l’augmentation du nombre de recrutements ne suffit pas à compenser l’arrivée sur le marché du travail de nouveaux demandeurs d’emploi. Surtout, la Vienne se singularise par un recours très important aux CDD de courte durée : trois contrats de travail sur quatre au cours de la période étudiée par Pôle Emploi à partir des données de l’URSSAF et de la MSA étaient d’une durée inférieure à un mois. Un contrat sur dix à l’inverse, est un CDI.

En résumé : dans la Vienne, on recrute beaucoup, mais sur des durées beaucoup trop courtes pour que cela ait un effet visible sur le taux de chômage.

Vincent Buche

NOUVEAU TERRITOIRE ZÉRO CHÔMEUR

Après Mauléon (79), où l’expérimentation a semble-t-il porté ses fruits, et les communes du Châtelleraudais (Naintré, Cenon, Thuré, Colombiers et Scorbé-Clairvaux) où elle est en cours de préparation, un troisième territoire poitevin s’intéresse au dispositif « zéro chômeur de longue durée ». Il s’agit de trois secteurs de la ville de Poitiers : les Trois-Cités, Bellejouanne et Bel-Air. La réflexion, lancée par trois maisons de quartier y a débuté voici un an. Elle associe des structures d’insertion, des entreprises et le Secours catholique.

L’UNION FAIT LA FORCE  DE L’EMPLOYEUR

Lassées de ne pas trouver les ouvriers dont elles ont besoin, notamment des soudeurs, quatre entreprises métallurgiques du Loudunais (Agritubel, Barat CEIT, Manip’ et SIAM) ont décidé de les former elles-mêmes. L’UIMM, en partenariat avec Pôle emploi a organisé une préparation opérationnelle à l’emploi collective visant à former 15 personnes (dont plusieurs femmes) au métier de soudeur industriel. À l’issue d’un cycle de 5 semaines par groupe de 5, les candidats se voient proposer un emploi en CDI ou en CDD de longue durée au sein de l’une des 4 entreprises partenaires. Les premières embauches ont eu lieu en novembre.

17.800

le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A à fin septembre, soit sensiblement le même qu’un an plus tôt. Les autres catégories de demandeurs d’emploi continuent également d’augmenter.

100.054

le nombre de salariés que comptait la Vienne dans le secteur marchand fin 2017. Une timide évolution à + 1,7 %. 56 % des salariés travaillent dans les services, secteur qui recrute le plus.

1.300

événements organisés par Pôle Emploi (septembre-décembre) dans le cadre de l’opération Vers un métier, dans ses 77 agences de Nouvelle-Aquitaine. Pour faire connaître les secteurs en tension.

DES AMBASSADEURS POUR FAVORISER L’EMPLOI

Faire venir des salariés qualifiés dans la Vienne est au moins aussi difficile que d’y faire venir des entreprises. Les initiatives pour présenter le département se multiplient. Les réseaux d’entreprises, Grand Poitiers et Grand Châtellerault participeront en janvier au salon de la mobilité professionnelle, à Paris. Grand Châtellerault a également mis en place une initiative originale : des ambassadeurs sont sollicités le samedi pour présenter Châtellerault aux nouveaux arrivants dans la ville et à ceux et celles qui hésitent à y accepter un travail.

LA PHRASE

« En France, 1,5 million de demandeurs d’emploi sont inemployables, faute de formation de base. Il y a des enfants qui arrivent à l’âge adulte sans avoir jamais vu aucun de leurs parents travailler. À partir du moment où on mettra le sujet sur la table, on pourra espérer aboutir à quelque chose. » Serge Lazurowicz, président du Medef Vienne, lors de la journée Entreprises en Vienne, le 8 octobre.