AGROALIMENTAIRE

Booster le Concours des saveurs

Pour quelle raison le concours des saveurs de Nouvelle-Aquitaine reste-t-il presque totalement picto-charentais ?

86_AGRO_SYNTHESE_TETECe concours prestigieux avait été créé par l’ancienne région Poitou-Charentes et son organisation confiée à l’Institut régional de la qualité alimentaire (IRQUA). Depuis le 1er janvier 2017, l’IRQUA et ses homologues du Limousin et d’Aquitaine se sont fondus dans l’Agence de l’alimentation de Nouvelle-Aquitaine (AANA).

L’AANA a repris à son compte l’idée du concours, qui se déroule en trois sessions annuelles. Mais il lui faut maintenant convaincre les quatre départements de l’ancienne Aquitaine et les trois du Limousin de rejoindre le mouvement.

Pour l’heure, seul le Lot-et-Garonne a franchi le pas, ce qui lui a valu l’honneur d’organiser l’une de trois sessions de 2018. « Il nous faut convaincre chacun des départements de nous rejoindre », explique Marie Lacour-Darribère, responsable de la communication de l’AANA.

Pour ce faire, l’Agence pense avoir trouvé une bonne clé : organiser de mini-concours thématiques dans des territoires et pour des produits particuliers (comme le piment d’Espelette au Pays Basque en décembre 2018) et pousser les participants à rallier le concours général l’année suivante.

Vincent Buche

Le classement complet

Rang Année Raison Sociale Chiffre d'affaires (k€) Ville
1 BONILAIT PROTEINES 146000 CHASSENEUIL DU POITOU
2 MARIE SURGELES 126644 MIREBEAU
3 SAS LIOT 57203 PLEUMARTIN
4 SOCIETE DES ELEVEURS DE MOUTONS POITOU-LIMOUSIN SODEM 38078 LE VIGEANT
5 SOCIETE COOPERATIVE AGRICOLE DU LAC 24259 ROIFFE
6 SAS VAL DE SERIGNY 12455 SERIGNY
7 EKORANDA 7443 INGRANDES
8 LIOT CHATELLERAULT 7133 CHATELLERAULT
9 SAS NAULT PERE ET FILS 4700 AVAILLES LIMOUZINE
10 ABATTOIR DE MONTMORILLON 3014 MONTMORILLON
11 SARL DIVA SUN 2826 LOUDUN
12 SARL LA GOURMANDISE DU POITOU 2236 OUZILLY
13 PROMONT 2217 MONTMORILLON
14 CAPGENES 1942 MIGNALOUX BEAUVOIR
15 L'ATELIER DU PAIN 1513 MIGNE AUXANCES
16 HUILERIE DE NEUVILLE 1324 NEUVILLE DE POITOU
17 SICA ALICOOP 1296 CIVRAY
18 TRADITION EPICERIE FINE 1237 LOUDUN
19 BOUCHERIE CHARCUTERIE TERRASSON 1112 LA ROCHE POSAY
20 UNITE PRODUCTION ALIMENTAIRE LOUDUNAIS 1025 LOUDUN

Avec la collaboration d'Altares
Altares

GROS INVESTISSEMENTS CHEZ BONILAIT

L’entreprise Bonilait Protéines, spécialisée dans la production de lactosérum destiné à l’industrie agroalimentaire a décidé de moderniser en profondeur ses ateliers de Chasseneuil-du-Poitou (Bonillet). Un investissement de 11 M€ est prévu pour doter l’entreprise d’un outil qui doit la conduire au moins jusqu’en 2050 ! La production de lactosérum transformé devrait passer de 33.000 à 50.000 t/an à l’horizon 2021, dont près de 80 % destinés à l’export. Le projet est en attente d’un arrêté d’autorisation préfectoral. L’enquête publique qui s’est déroulée au printemps dernier s’est conclue par un avis favorable du commissaire enquêteur.

62

producteurs de viande bovine bio dans la Vienne, sur environ 200 exploitations spécialisées. 600 autres exploitations produisent de la viande bovine de façon minoritaire dans le cadre de la polyculture.

214

selon les statistiques de l’Agreste, le nombre d’entreprises de la Vienne qui relèvent du secteur de l’agroalimentaire, soit moins de 4 % du total régional. Dans ce domaine, la Vienne est véritablement un petit Poucet.

20

L’Association régionale des industries alimentaires réunit les principaux établissements du secteur. Elle compte 20 adhérents dans le département, soit le nombre d’entreprises de plus de vingt salariés recensés par l’Agreste.

UN TISSU DE TPE

En dehors de quelques poids lourds (laiteries, abattoir de la SODEM, Marie Surgelés…) l’agroalimentaire dans la Vienne est surtout une affaire de TPE. Aucune entreprise du département ne figure dans le top 15 régional, dominé par les enseignes de cognac et les gros conserveurs du Sud-Ouest.

LA VIANDE LEADER

De tous les départements néo-aquitains, la Vienne est celui où le secteur de la viande (abattoirs, transformation) occupe la place prépondérante en terme de salariés, largement devant toutes les autres activités agroalimentaires. Au total, ce sont près de 1.600 salariés qui travaillent dans l’agroalimentaire.

LA PHRASE

« La Nouvelle-Aquitaine est la première région agricole et agroalimentaire d’Europe. Et c’est aussi la région avec le plus de sigles de qualité. » Alain Rousset, président de la région.

8,3

En milliards, le chiffre d’affaires régional de l’agroalimentaire, une fois écartés le gigantesque secteur des vins et spiritueux, qui représente plus des deux tiers des exportations régionales de ce secteur d’activité.