EDITO
Année blanche... C'était il y a un an, ici même. L'évocation de signes ou de prémices encourageants à confronter avec les premières mesures de l'ère Macron, sans pour autant garantir de pouvoir dégager des tendances ou confirmer quelques espoirs dès 2018.
Douze mois plus tard, le constat reste similaire. Disparités analogues, d'un territoire à l'autre, et souvent au sein d'un même département avec des secteurs aux résultats, voire aux attentes, suffisamment hétérogènes pour n'afficher ni optimisme béat ni morosité grandissante.
Une année blanche, en quelque sorte. Avec des signes néanmoins encourageants en terme d'emploi, malgré, ici ou là de réelles difficultés pour recruter. Une réalité qui touche nombre de départements, et particulièrement les territoires hors métropoles. Pénurie qui frappe la métallurgie, l'industrie, les PME, et même le numérique. Trouver les bonnes personnes idéalement formées au bon moment se conjugue parfois avec une attractivité du bassin de vie qui ne favorise pas toujours les candidatures... Des soucis pour embaucher qui concerne également le BTP. Secteur particulièrement sensible aux programmes publics et privés de créations de logements qui n'ont guère explosé cette année, comme aux gros projets des collectivités locales pas forcément très nombreux, quand ils ne sont pas reportés...
Reste la constante sérénité affichée dans le secteur de l'aéronautique, de la défense, de l'agroalimentaire... Et dans celui du tourisme. Un vecteur de plus en plus important pour nos cinq départements. Du Futuroscope au Zoo de Beauval, des châteaux de la Loire au Marais Poitevin, autant de pépites qui assurent emplois, fréquentations et donc développement constant de nos territoires. Pas un hasard si la région Centre-Val de Loire entend célébrer les 500 ans de la Renaissance et de Léonard de Vinci tout au long de 2019. Économiquement prometteur...

Christophe Hérigault

CHOISISSEZ VOTRE DÉPARTEMENT
Carte
Deux-Sèvres Indre-et-Loire Indre Loir-et-Cher Vienne