Les tops

Les tops des entreprises par secteur d'activités
et par départements

Carte
Les trophées

Les trophées des entreprises decernés
par le jury de chaque département

Le trophée
Edito EN DEMI-TEINTE. Des raisons d’espérer ? Assurément. Des sources d’inquiétudes ? Nombreuses. Notre annuel panorama de la vie économique s’affiche plus que jamais mi-figue mi-raisin, dans une conjoncture que 2015 n’aura en rien permis d’éclaircir. Frémissements pour les uns, statu quo pour une majorité, et récession pour les autres : les analyses des décideurs et entrepreneurs varient naturellement selon les secteurs et filières. Mais tous s’accordent à partager de réelles incertitudes sur l’année à venir et a fortiori sur les suivantes.
Bien sûr doit-on souligner la belle résistance de domaines comme l’énergie, le développement durable, la sécurité, le tourisme, avec des bonheurs inégaux d’un département à l’autre, la cosmétique ou le luxe. Et toujours l’aéronautique. À l’inverse, le BTP, le transport, les équipementiers, comme les services, souffrent parfois très sensiblement.
L’actualité épouvantable de janvier comme celle de novembre, ne sera probablement pas sans effets induits sur l’économie française, ne serait-ce qu’en marquant durablement l’activité touristique par exemple. Impossible aujourd’hui de mesurer véritablement l’impact psychologique, financier, social, des attentats. On sait juste qu’il ne sera pas négligeable.
D’aucuns préfèrent retenir que de nouvelles synergies verront le jour à la faveur de la création des nouvelles régions. Entre un Centre-Val de Loire dont le périmètre restera inchangé, et une Grande Aquitaine désormais riche de douze départements, difficile de préjuger des avantages que les uns et les autres tireront de ce redécoupage, ou du statu quo géographique. Mais dans un cas comme dans l’autre, la vie économique devra rester au cœur des préoccupations des nouvelles assemblées.
Entre marasme et inquiétudes, la rédaction de La Nouvelle République, et tous ses partenaires de nos Tops de l’Entreprise, ont choisi, cette année encore, de valoriser les innovations, les projets audacieux, les réussites, les diversifications prometteuses qui se traduisent par des créations d’emplois ou par des développements porteurs. Autant de parcours, d’ambitions qui sont aussi, très souvent, de belles histoires. En ces temps d’incertitudes, il n’y a pas plus réconfortant.

Christophe Hérigault
Indre Indre-et-Loire Loir-et-Cher Deux-Sèvres Vienne Deux-Sèvres Indre-et-Loire Indre Loir-et-Cher Vienne